MAX DBK • STEPS

MAX DBK • STEPS
    Watch the video

    click to begin

    Youtube

    Cette semaine on est posé avec Max DBK, on est en mode "Revolutionary". C'est parti let's go !
    Max dis nous un petit peu, qui es tu ? - Je m'appelle Max DBK
    je viens de Bruxelles, j'ai 30 ans je suis d'origine belgo-congolaise et je
    me considère comme un danseur pluridisciplinaire. Je suis quelqu'un de
    vraiment dans la compassion, dans l'échange, le partage c'est
    vraiment ça que je représente et c'est ça pour moi la danse aussi, c'est une question
    d'émotion, de partage, de feeling, tout ça. - Mais comment la danse est venue dans ta
    vie, peut-être par ta famille, etc. Non ? - Moi la danse est venue via ma soeur en
    fait, en tant que petit frère j'ai voulu faire comme ma soeur et moi je
    suis venu par un tout autre univers qui est les claquettes, donc ça c'est ma première danse,
    c'est par là que j'ai commencé. Puis de fil en aiguille en fait je suis resté
    dans une école de danse qui s'appelle la "Fred Academy" et c'est là
    que j'ai découvert pas mal de styles de danse. J'ai commencé par le breakdance
    puis j'ai découvert le hip hop, j'ai fait un petit peu de ragga. Après je
    me suis déplacé vers une nouvelle école qui s'est ouvert ici au cimetière
    d'Ixelles qui est le "Move Zone" et c'est là que j'ai appris pas mal de...
    enfin j'ai grandi énormément là bas et là oui, tous les styles de danse, Afro, House,
    Popping, Locking, j'ai un peu tout appris quoi. - Alors je sais que tu as eu
    l'occasion de bosser avec des grands artistes, donc quels sont ceux qui ont
    enrichi ton parcours ? - Oui en effet j'ai eu l'occasion de travailler avec de nombreux
    artistes nationaux ou internationaux. J'ai travaillé notamment avec des
    artistes comme Rihanna, Pharrell Williams, Alicia Keys. Rita Ora. Pas mal de
    gros noms quand même et qui m'ont permis aussi de m'enrichir au niveau de la
    scène et d'avoir pas mal de contacts aussi à l'étranger, de pouvoir enrichir
    ma danse. - Tu as eu un truc qui a marqué tes esprits ?
    Bah moi c'est vrai que c'est mon épisode où j'ai dansé avec Alicia Keys, j'ai fait
    pas mal de scènes et bah c'est vrai que j'étais aux NRJ
    à Cannes, juste avant de monter sur scène
    Alicia Keys m'a demandé comment on demande : "je, je, je t'aime où je
    vous aime", etc, en français. Elle m'a dit "je t'aime" mais la façon dont elle m'a dit
    "je t'aime" ça m'a fait quand même
    quelque chose je me suis dit : "ouais ouais ok ok c'est pas pour moi mais..."
    Déjà à la base c'était quelqu'un dont j'adorais la musique et vraiment danser pour quelqu'un comme
    ça c'est quelque chose de fort. - Aurel et toi vous travaillez sur le projet
    "Revolutionary", dis nous en plus. Qu'est ce que vous avez déjà fait avec ce projet
    et quels sont les objectifs de ce projet. - Ben déjà les objectifs en fait c'était
    tout simplement de donner l'opportunité aux jeunes de pouvoir se développer
    professionnellement et personnellement. Donc ça c'est vraiment la base de ce
    qu'on voulait faire, mais là on y arrive quand même pas mal ça fait deux ans et
    demi qu'on est sur le projet, on a encore pas mal de choses à parcourir on a déjà
    fait pas mal de concours, de créations aussi. On a fait des"World of Dance", on a fait des
    festivals comme "Congolisation", comme "Lezarts Urbains". On a eu l'occasion aussi
    récemment de faire une émission télé qui était en Hollande et du côté néerlandophone,
    ça s'appellait "Dance as One".
    C'est des expériences de malade qu'on arrive à donner aussi pour les jeunes, on essaie
    de ramener toujours des Guest de l'étranger, on a fait venir "Ukay", on a
    fait venir "Franky D", on a fait venir "Karim", des belges aussi "Michel Froget,
    vraiment plein de gens d'univers différents pour qu'ils puissent manger
    un maximum et qu'ils puissent s'enrichir un maximum artistiquement parlant.
    Sachant que tu as déjà fait pas mal de choses, quel serait un nouveau rêve de
    Max, il en reste encore ?
    Un nouveau rêve, c'est vrai que c'est une bonne question.
    Je dirais que ça serait tout simplement de pouvoir faire en sorte que la Belgique
    s'unisse. C'est quelque chose de difficile, on le sait tous je pense dans cette,
    dans cette communauté c'est difficile de joindre les deux bouts mais je commence
    à voir de plus en plus de gens qui échangent et ça fait vraiment plaisir
    parce que que se soit autant du milieu "freestyle" que du milieu "choré", on commence
    un petit peu à sentir que en fait tout le monde peut apprendre de tout le monde
    et qu'on est vraiment dans cet échange. Je sais que pour l'instant dans les
    mentalités c'est pas encore, c'est pas encore complètement ça parce que voilà
    chacun a un peu ses "a priori" par rapport à une communauté ou l'autre mais
    je sens qu'on commence à y arriver. Moi c'est ça le but, c'est qu'on puisse
    tout simplement avancer. Alors il faut savoir aussi je trouve qu'en Belgique
    il y a énormément de talent, il y en a qu'il ne le savent même pas mais ils sont
    énormément talentueux et je pense qu'il faut qu'on puisse le mettre en
    avant et si on est ensemble on va pouvoir aller le plus loin possible.
    Ok, là on passe à la question "pas de question", qu'est est ce que tu as à nous dire ?
    C'est quelque chose qu'on fait pas souvent mais c'est juste un passage où
    j'ai envie de faire des remerciements par rapport à toutes les personnes qui
    m'ont entouré, toutes les personnes qui ont été là depuis le "Day 1", depuis
    que j'ai commencé à danser et c'est vrai que on le fait pas assez
    souvent. J'ai pas spécialement envie de dire de noms mais ceux qui savent, ceux
    qui sont autour de moi et qui m'ont construit le savent
    donc voilà je tiens vraiment à remercier ça, toutes les personnes qui sont
    là, les élèves qui me suivent, qui soutiennent les projets et aussi
    Tarmac qui nous permet aussi de pouvoir donner cette visibilité.
    Donc voilà, merci à tous ces personnes là.
    - Qu'est ce que tu dirais à un jeune danseur
    qui veut démarrer maintenant qui est à l'aube de sa carrière. Tu lui dirais quoi ?
    Je lui dirais tout simplement de
    "croire en soi" parce que si il croit pas en lui, personne ne le fera à sa
    place. Donc tout simplement je sais que le milieu de la danse est très compliqué,
    mais on peut y arriver. Je pense qu'il y a pas mal d'exemples déjà ici en Belgique donc
    tout peut arriver en plus aujourd'hui les choses vont très vite donc c'est
    fort possible, il faut juste avoir des objectifs et être ambitieux, voilà.
    Ok Max, merci pour les "good vibes" on vous souhaite le meilleur
    "Revolutionary" et à toi en tant que personne, et merci pour les bons messages ! Les amis
    abonnez-vous à la chaîne et prenez soin de vous !
    Fary dans la vie de tous les jours • Action ou vérité "Namek" - Moji & S boy • Meet The Band Le secret du "World Record Egg" enfin révélé ! ● IZI NEWS Youth for climate: on vous laisse la parole • IZI NEWS Deviens vegan et gagne des places à vie ! • IZI NEWS #JVSMR LE BEEF • Mon mec se maquille, et alors ?! KELO 13 " Bye Bye " • Meet The Band SPONKY • STEPS Comment Nexter ? • AH TFOU Demain c'est Lundi! #JVSMR ARRÊT 69 • Journée mondiale contre l'excision : comment lutter ?