Five things to know about the Committee on the Application of Standards

Five things to know about the Committee on the Application of Standards
    Watch the video

    click to begin

    Youtube

    Voici les cinq choses à savoir
    sur la commission de l'application des normes de la conférence
    de cette année :
    Tout d'abord, il s'agit
    d'une commission permanente, ce qui signifie qu'elle se réunit tous les ans
    depuis 1926.
    Son principal mandat est de discuter
    de la façon dont les états membres appliquent les normes internationales du travail.
    On peut résumer ainsi ses deux principales caractéristiques :
    elle cherche avant tout à promouvoir un engagement et un dialogue constructifs
    entre les représentants des gouvernements, des employeurs et des travailleurs ;
    et à la suite de ce dialogue et de cet engagement constructifs
    durant les sessions de la commission,
    cette dernière va adopter des conclusions concrètes et réalisables
    permettant aux états membres de savoir comment améliorer
    leur mise en œuvre des conventions internationales du travail qu'ils ont ratifiées.
    Deuxième chose à savoir sur la commission de l'application des normes cette année :
    elle va discuter d'une étude d'ensemble
    intitulée : " Garantir un temps de travail décent pour l'avenir ".
    Le temps de travail, avec les salaires,
    est la condition de travail qui a l'impact le plus direct
    sur la vie quotidienne des travailleurs.
    Voilà pourquoi la toute première convention adoptée
    par l'OIT en 1919 portait sur la durée du travail.
    L'étude d'ensemble de cette année examine
    la loi et les pratiques des états membres de l'OIT
    relatives aux 16 instruments qui régissent le temps de travail,
    l'organisation des heures de travail et les périodes de repos.
    Elle a identifié des tendances positives,
    ainsi que des défis et de lacunes importants dans la protection.
    Parmi les principaux défis identifiés cette année
    par la commission d'experts,
    on trouve la durée excessive de la journée de travail,
    ce qui est vraiment important
    car la durée excessive de la journée de travail a un impact direct
    sur le bien-être, la santé physique et mentale des travailleurs,
    ainsi que leur capacité à préserver un équilibre entre vie professionnelle et vie privée.
    Elle souligne également l'importance d'une réglementation appropriée
    des nouveaux aménagements du temps de travail
    et de l'impact des technologies modernes,
    tout en veillant à ce que les entreprises puissent être gérées
    de la façon la plus durable et souple possible.
    Troisième chose importante à souligner :
    la commission va aussi discuter de la façon dont les états membres
    respectent leurs obligations de présenter des rapports
    aux organes de contrôle sur leur mise en œuvre des conventions qu'ils ont ratifiées.
    Pour la première fois cette année,
    la commission d'experts a envoyé des appels urgents
    à certains états membres pour des manquements graves
    à présenter à temps leurs rapports sur les conventions ratifiées.
    Quatrième chose à savoir sur la commission de l'application des normes :
    elle va interpeller 24 pays
    pour lesquels la commission d'experts a identifié des problèmes
    de non respect des conventions ratifiées.
    Il sera demandé à ces gouvernements d'expliquer à la commission
    les problèmes qu'ils rencontrent
    et les mesures qu'ils comptent prendre
    pour améliorer leur bilan dans des domaines
    comme les droits fondamentaux au travail, la liberté syndicale,
    la négociation collective, l'interdiction du travail forcé,
    le travail des enfants ou l'absence de discrimination ;
    mais aussi dans des domaines techniques comme l'inspection du travail, les salaires,
    la sécurité sociale et le temps de travail.
    Dans ces discussions,
    les gouvernements sont tenus pour responsables des conventions qu'ils ont ratifiées,
    et ils ont l'opportunité
    de s'engager en expliquant comment ils vont améliorer la façon
    dont ils respectent leurs obligations internationales.
    Dernière chose à savoir sur
    la commission de l'application des normes cette année :
    toutes ces discussions aboutiront à des conclusions très concrètes
    qui permettront aux états membres
    d'engager des actions pour progresser vers la mise en œuvre
    des conventions ratifiées.
    A partir de ces conclusions très concrètes et applicables,
    le BIT, en tant que Bureau, sera en mesure
    de mieux cibler l'assistance technique
    pour accompagner ces états membres vers la mise en œuvre
    complète des normes internationales du travail.
    C'est grâce au travail de ce forum mondial sur les questions du travail
    que l'OIT préserve la pertinence de ses normes internationales du travail,
    et veille à ce qu'elles apportent une amélioration tangible
    sur tous les lieux de travail dans le monde.
    How to Start a Speech BEST DEBATE IN THE WORLD! @ University of Oxford. MUST WATCH!!! Five things to know about the Committee on social dialogue and tripartism Future of Work in South Asia: the Role of work in society Five things to know about the Committee on effective ILO development cooperation Ex-Amazon workers talk of 'horrendous' conditions Child Labour: A Day in the Life The Secret Lives of Diplomats: Joey Hood at TEDxDhahranHighSchool 08 common Interview question and answers - Job Interview Skills The way we think about charity is dead wrong | Dan Pallotta

    Post a Comment